Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard

23 boulevard Fragonard
06130 Grasse – France

Parking : cours Honoré Cresp

Plan d'accès aux jardins du mip
Bus : direction Grasse Gare Routière – Arrêt Thouron

Train : terminus Grasse SNCF puis navette direction Grasse Gare Routière – Arrêt Thouron.

23 boulevard Fragonard 06130 Grasse – France

Marguerite GERARD Le chat emmailloté

Marguerite GERARD

Le chat emmailloté

1778 – Gravure à l’eau forte

Villa Musée Fragonard – Don F. Carnot

Inv. 2011.0.920

Vers 1775, sachant à peine lire et écrire, Marguerite Gérard s’établit chez sa sœur Marie-Anne Gérard, mariée depuis six ans à Jean-Honoré Fragonard, et devient l’élève de celui-ci. Elle apprend à peindre, à dessiner et à graver.

Fauteuil de Jean-Honoré Fragonard

Fauteuil de Jean-Honoré Fragonard

XVIIIe siècle – Bois, cannage

Musée du Louvre – Dépôt à la Villa Musée Fragonard

Inv. D 1926.2.1

Ce fauteuil provient de l’atelier de Jean-Honoré Fragonard installé dans l’aile Est du Palais du Louvre jusqu’en 1805.

Paysage aux lavandières près d’une mare au bord de laquelle un âne est arrêté

Jean-Honoré FRAGONARD

Paysage aux lavandières près d’une mare au bord de laquelle un âne est arrêté

Vers 1768 - Huile sur toile

Musée du Louvre – Dépôt à la Villa Musée Fragonard

Inv. D 1959.2.1

Etude de feuillages

Jean-Honoré FRAGONARD

Etude de feuillages

XVIIIe siècle – Aquarelle gouachée

Villa Musée Fragonard – Don de M. François Carnot

Inv. 2010.0.3111

Cette étude, provenant d’un album de croquis, est composée d’une dizaine d’essais de feuillages dans un dégradé de verts des plus clairs aux plus sombres. Les jeux de lumière introduits par l’artiste donnent une sensation de mouvements au feuillage.

Le Serment d’amour

Le Serment d’amour

Vers 1785 - Huile sur toile

Musée du Louvre – Dépôt à la Villa Musée Fragonard

D 1950.1.3

Jean-Honoré FRAGONARD Les Trois Grâces

Les Trois Grâces

Vers 1770 - Huile sur toile

Musée du Louvre – Dépôt à la Villa Musée Fragonard

Inv. D 1958.1.1

Boîte à pigments de Jean-Honoré Fragonard

XVIIIe siècle – Bois, verre, liège

Villa Musée Fragonard – Don de M. Fanton d’Andon

Inv. 2010.0.366.0

Demeurée dans la famille Maubert-Malvilan cette boîte de couleurs a toujours été attribuée à Jean-Honoré Fragonard.

Jean-Honoré FRAGONARD Autoportrait

Autoportrait

Vers 1800-1806 - Huile sur toile

Musée du Louvre – Dépôt à la Villa Musée Fragonard

Inv. D 1950.1.2

Rond, replet, fringant, toujours alerte, toujours gai… 

L’image a fait fortune, celle du bonhomme Frago aux bonnes joues rouges, aux yeux pétillants, aux cheveux gris ébouriffés et aimé de tous.

Livre de comptes d’Alexandre Maubert

1790 - Papier

Villa Musée Fragonard – Don anonyme

Inv. 2010.0.3110

Le livre mentionne l’arrivée de Jean-Honoré Fragonard, de Marie Anne Gérard, sa femme, et de Marguerite Gérard, sa belle-sœur, chez Alexandre Maubert le 12 janvier 1790 chez qui ils demeurèrent jusqu’au 10 mars 1791. Celui-ci faisait payer une pension de 168 livres par mois la famille Fragonard 

La Cage d’escaliers

Classée Monument Historique, la cage d’escaliers de la Villa Fragonard présente un décor en camaïeu, peinture à la colle, probablement une œuvre commune de Jean-Honoré Fragonard et de son fils, Alexandre Evariste. S’y trouvent associés des éléments d’architecture en trompe-l’œil, des motifs républicains, des figures de l’Antiquité telles que Cérès et Minerve ainsi que des symboles maçonniques probablement intégrés au décor à la demande d’Alexandre Maubert membre de la loge grassoise Saint-Jean-de-la-Vraie-Humanité.

Pages

S'abonner à RSS - Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard